Un bouquin qui booste ta créativité…

Interview de Fiona McKerrell, plasticienne, graphiste, illustratrice et bricoleuse. Elle vient de sortir un livre qui explique comment dessiner des mandalas et des totems.

Salut Fiona, ça va?

Oui très bien! Je suis bien contente de faire cette interview avec toi.

Cool! J’ai ton bouquin dans les mains là. Ouh il est doux! Alors tu l’as fait pour qui? pour quoi?
L’idée de base c’était de faire dessiner des gens qui ne dessinent plus. Je dis « plus » parce que je pars du principe que l’on a tous dessiné un jour. Mais finalement, je pense qu’il convient à tout le monde. Cette technique m’a permis d’avoir un cadre et de m’exprimer à travers lui. J’utilise tout particulièrement le totem codé qui m’aide à partir de quelque chose de précis pour aller plus loin dans le dessin.
Tu parles d’ancrage, d’intention, de chakras… Un peu spirituelle?
Oui! En parallèle de ma recherche sur le mandala, j’ai commencé à m’intéresser davantage à l’univers spirituel. J’ai rencontré pas mal de gens qui n’étaient pas dans le cliché du « hippyspiritualochéper« . Du coup j’ai eu envie de livrer mes petites astuces qui m’ont aidée à me mettre bien dans ma vie quotidienne  et créative. En dessinant de cette manière je suis présente dans ce que je fais et je développe ma créativité en conscience! Je trouve que c’est important de diffuser ce genre d’outils. Ça dépanne bien! Et au pire si au niveau énergétique tu ressens rien, et ben t’auras toujours fait un beau dessin!
Tu fais des mandalas depuis combien de temps?

Sérieusement depuis un an. Mais comme je le dis dans le livre j’en ai toujours fait. J’ai toujours été plus ou moins attirée par cette forme d’expression.

Et en quoi ils t’ont été bénéfiques?

Ben déjà ça a bien développé ma créativité! La preuve j’ai sorti un livre! Et puis comme je le raconte vite fait dans le livre, en 2013, j’ai été hospitalisée pendant presque trois semaines et c’est là que les mandalas m’ont vraiment aidée. Ils m’ont permis de me re-centrer, d’accepter la situation de manière sereine et de me reconstruire petit à petit. A l’époque j’en faisais au moins un par jour. Ils m’ont vraiment fait du bien ces petits mandalas!

J’ai vu qu’il y avait des coloriages à la fin du livre. Quel est leur but?
Je les ai mis pour les plus timides… Pour ceux qui ne sont pas tout de suite prêts à dessiner. J’en ai reçue de très beaux et très créatifs. Le coloriage permet déjà de se concentrer sur ce que l’on fait et de redonner petit à petit le goût du crayon…
Un conseil pour tes lecteurs?
ENJOY!!!
 
 
NB : Voici un mandala que j’ai fait suite à la lecture de ce super livre! J’étais salement énervée avant de m’y mettre. Mais je me suis dis : « allez pose-toi, dessine, tu t’énerveras plus tard! »
 
Résultat : je me suis sentie miraculeusement zen. J’étais même fière de moi et de mon dessin!
 
Pour en savoir plus sur Fiona ou pour commander son livre : Clique sur moi!
(n’hésite pas à lui envoyer un message)
 
 
 

 

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Super démarche ! Merci pour ce beau livre qui nous ouvre les portes de ton univers et impulse la créativité. Les conseils et explications nous guident sans contrainte, tout bénéf à tous les niveaux, spirituels ou non. Même si ça joue sur l'intérieur un peu, sûrement.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s