Jo et les cristaux magiques

Interview de Jonathan Bablon, un artiste peintre, sculpteur, plasticien et bricoleur. J’ai été touchée par son regard sur le monde. D’une pureté rafraichissante, ses oeuvres m’ont fait petiller les yeux de plaisir. Curieuse que je suis, j’ai voulu en savoir plus sur son travail…

Salut Jo! Je vois des cristaux partout dans tes œuvres. Il y a une raison particulière?

J’ai toujours été attiré par les cristaux. Depuis gamin, j’ai des pierres chez moi. Mais c’est depuis peut que j’ai eu envie de les représenter dans mon travail.

Gouaches-4Sur quoi tu travailles exactement?

Je m’intéresse au rapport que l’on a avec l’objet. Je me questionne sur comment la matière peux nous influencer. Par exemple, quand tu rentres dans une pièce, tu vois quelqu’un et de suite tu peux savoir s’il est tendu, énervé, joyeux… De même dans une forêt tu peux sentir si tu te sens bien ou moins bien selon l’endroit où tu te trouves. Pareil pour les pierres, naturellement ton regard va être plus ou moins attiré par un caillou en particulier plutôt qu’un autre.

Ton personnage principal a une tête de cristal. Il y a un message lÀ-dessous?

C’est juste un symbole pour parler de l’influence de la matière sur le vivant. On a aussi des minéSubstance-autoportraitraux dans le corps. Pour moi, mettre un cristal à la place d’une tête (c’est-à-dire un cerveau), c’est dévoiler un univers bien particulier. Un cristal c’est aussi transparent donc tu peux regarder à l’intérieur et y voir des choses. Une sorte d’esprit limpide à l’intérieur duquel tu peux voir ce qu’il se passe! L’idée c’est d’arriver à y mettre des choses : une matière ça se transforme. Le cristal permet de montrer aussi que notre cerveau n’a pas seulement deux facettes comme un téléphone, un pied ou un arbre. J’essaye de parler aussi de notre rapport avec l’intérieur et l’extérieur. Les cristaux c’est hyper-esthétique en plus. Quand tu en vois un tu peux pas t’empêcher de le regarder, il y a quelque chose d’un peu magique, de féerique. Et puis, ça a une valeur universelle!

Pourquoi lui avoir ajouter des jambes?

Refaire un cristal ça équivalait à refaire exactement ce qu’il y avait déjà dans la nature. Je lui ai ajouté un socle pour l’ancrer dans le sol. Tous le monde a des pieds! Comment ancrer du spirituel à la terre? Trouver quelque chose qui évoque un petit peu l’absence de matière, cette espèce d’immatérialité qui se passe dans l’air comme ça et d’en faire une sculpture. Et du coup ça devient un pied.

Des pieds pour s’ancrer?

Je l’ai mis dans une position qui me ressemble. Il y a quelque-chose de moi là-dedans. Quand tu fais des choses avec la matière tu mets forcément un peu de toi. Le but, pour moi, c’est d’arriver à avoir un maximum de justesse. De faire quelque chose qui me corresponde. Je ne veux pas qu’il soit seulement esthétique. Pour moi l’ancrage c’est une espèce de champ électrique qui part du sol et monte jusqu’à la tête. Le corps comme une antenne : C’est très symbolique.

Qu’est-ce qui t’inspire?

Hahaha beaucoup de choses! Mais j’aime beaucoup la petite histoire de Fellini qui s’appelle la Strada. C’est l’histoire d’un personnage un peu perdu qui rencontre un clown et lui dit :

-« Mais moi, mais  j’ai pas ma place dans le monde. J’existe pas. Je suis nul tu vois?
et le clown lui répond : 
-Mais non, mais tu peux pas dire ça! Parce-que même le petit caillou là, il a sa place dans l’univers! Il est pas là pour rien tu vois. Il est là pour quelque chose! »

J’aime bien cette histoire parce que ça montre bien que tout a une importance. Rien ne sert à rien en fait! Même l’épaisseur de notre peau ou de notre estomac a une raison d’être. Et ce sont ces petites différences là qui nous rendent uniques et qui prouvent que l’on a tous une raison d’exister. C’est pour cela que je trouve que c’est bien de réfléchir chacun de notre côté. Qu’est-ce qu’il nous faut? Qu’est-ce-qui nous fait du bien? Donner de l’importance à notre imagination…


Gouaches-2
Dans tes œuvres je vois des petites histoires. Dans ma tête ça fait un peu comme un dessin animé. C’est voulu?

Oui tu peux te faire ton histoire à toi en ajoutant des personnages. J’aime bien le côté un peu naïf de l’enfant. Faire exister une forme de contemplation naïve d’émerveillement. Comme quand tu regardes des fourmis quand t’es petit. Tu restes scotché.

Qu’est-ce que tu as envie de dire à ceux qui regardent tes œuvres?

Allez dans des endroits qui stimulent votre imagination!

Gouaches-1

Si comme moi tu kiffes ses œuvres : clique sur moi

N’hésite pas à le contacter!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s