Comment mon mental s’accroche à des miettes pour nourrir l’espoir ou le désespoir

Un clin d’oeil, un sourire, un regard, un geste attentionné, une parole, un mot doux… Mon mental s’agrippe à toutes sortes de miettes plus ou moins grosses pour nourrir de l’espoir.

giphy-6

Qu’est-ce que j’espère vraiment là maintenant tout de suite?  Vivre une relation amoureuse sincère. OK !

Ne l’ai-je pas déjà vécu? Peut-être en partie… Mais les non-dits, mon ego, mon orgueil de fausse femme forte m’ont toujours rattrapée. J’étais persuadée que prendre sur moi, jouer l’indifférence, de refouler mes émotions, mes envies, de nier la réalité, était l’unique manière de me faire aimer.

Formulation de mon espoir : J’ai envie de vivre quelque chose de totalement sincère et en accord avec qui je suis aujourd’hui. Paradoxalement je sens que pour vivre cette expérience, je dois lâcher mes espoirs.

Je vois mon mental essayer de se raccrocher à toutes les petites miettes que des hommes lui envoient. Des petites miettes qu’il fait grossir et tourner en boucle pour me rassurer, me dire que j’ai encore de l’espoir, que ça va m’arriver, qu’avec lui c’est possible. Du coup je me mets à rêver d’une relation possible avec l’autre au lieu de la vivre !

giphy-4

Mon mental me dit : tu te souviens, à tel moment il t’a dit que tu étais belle, et puis il t’a regardée pendant un long moment l’autre jour. Et, waou (palpitation cardiaque), il a commenté ton post sur Facebook ! Là mon mental est super positif et me dit : « c’est bon, ne t’inquiète pas il va rapidement te dire que tu lui plais et tu vas enfin vivre cette relation que tu attendais tant ! Il navigue aussi dans le sens négatif selon mon état d’esprit et mon assurance par rapport à la situation. Par exemple : il regarde une autre femme, il ne répond pas au téléphone, il ne me pose aucune question, … Et là c’est le drame : Ô rage, ô désespoir…

L’expression dit : « l’espoir fait vivre« ; j’ai envie de dire que dans bien des cas, l’espoir empêche de vivre.

Pour ma part l’espoir est à consommer avec modération.

Aujourd’hui, je n’ai plus envie de perdre mon temps avec des suppositions. Je ressens quelque chose pour quelqu’un, et bien j’y vais cash. J’arrête de me nourrir de petites miettes d’attention de-ci, de-là.

Et toi, comment nourris-tu tes espoirs ?

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s