Meet ourselves through the other

Taking the time to feel what the other tell about us.

What parts of us feels alive in relation with others ?

What if there were an another layer underneath our reactivity ?

What if underneath there were a deep desire to meet ourselves through the other ?

Lately I felt a need to be seen in my capacity of being autonomous.

Once fully present to it I could see how much I actualy needed others, to reveal myself, to support me, to share, to be delighted…

From this place, doing things to be seen as autonomous does’nt make any sense.

Sur la loi de l’attraction ☄️

Si vous me suivez, j’imagine que comme moi vous avez déjà entendu pleins de trucs là dessus… Le week-end dernier j’étais dans une immersion de circling où j’ai pu l’expérimenter en live… (Si vous ne connaissez pas encore cette pratique qui me passionne et que je facilite depuis 4 ans, un de ces avantage est…

La nuit noire de l’âme 🌑

J’aime bien ce terme, je le préfère à la dépression ou à la crise existentielle. Ça fait plus héroïque et moins malade ou capricieux. A ce que j’en ai compris et expérimenté la nuit noire de l’âme c’est les moments difficiles dans lesquelles ce à quoi on s’accrochait comme nos références ou nos repères s’effondrent….

Tous les héros ont leur côté obscur…

En effet, on peut voir dans des films ou des séries des moments où les héros traversent des passages difficiles, des passages dans lesquels ils ont besoin de se découvrir, de se révéler, des sortes de voyages initiatiques.